fbpx
was successfully added to your cart.

Équipement de ski : les bases à savoir 

Par 23 décembre 2020 Aventures, Ski

En collaboration avec Nordica.

Que vous soyez une débutante ou une habituée, que ce soit pour un futur achat ou simplement pour mieux comprendre les différentes caractéristiques d’un ski ou d’une botte, voici quelques principes de base utiles à savoir. On s’est entretenues avec Laurence Couillard, responsable marketing chez Nordica Canada, pour qu’elle nous éclaire sur les termes fréquemment utilisés dans le milieu et pour faire le bon choix lorsque vient le temps de s’équiper.

Dans un premier temps, sachez que les facteurs suivants permettront de déterminer le type de ski qui vous conviendra le mieux. 

1.Votre niveau 

Gardez en tête qu’un ski plus étroit facilite les virages et qu’il est plus facile de le manier s’il est plus court, ce qui est donc recommandé aux débutants. 

Les skis plus longs, de leur côté, réduisent les vibrations à haute vitesse et sont plus stables, ce qui est davantage proposé aux skieurs rapides et expérimentés.

2.Votre poids et votre grandeur

La règle générale : vos skis devraient arriver entre votre menton et le sommet de votre tête. Si vous êtes lourd, il est recommandé de sélectionner des skis plus longs, alors que, pour l’inverse, on suggère de choisir une paire légèrement plus courte.

Votre taille, quant à elle, influencera évidemment la longueur de vos skis. Un skieur expert prendra généralement des skis un peu plus longs qu’un skieur débutant qui voudra un ski plus court pour faciliter l’initiation dans le virage.

Consultez le tableau suivant pour la charte de grandeurs.

3.Votre profil de skieur 

Préférez-vous skier sur des pistes damées, explorer les sous-bois ou encore vous aventurer dans le hors-piste? Le terrain dans lequel vous skiez permet de définir ce dont vous aurez besoin. Voici quelques exemples : 

Sur piste : rigides et étroits (moins de 90mm au patin)

Poudreuse : spatules et base (largeur au patin) larges (plus de 100 mm) pour plus de stabilité dans la neige folle et idéalement avec une cambrure inversée (ou rocker) qui donnera l’impression de flotter dans la neige folle.

Tout-terrain (Sous-bois, pistes damées et hors-piste) : un entre-deux polyvalent qui est souple, qui possède de légers rockers et qui fait environ 90 mm au patin. 

Dans un second temps, voici un petit lexique pour vous familiariser davantage avec l’univers du ski. 

Sidecut : Les 3 mesures en millimètres qui définissent les dimensions du ski (largeur à la spatule en haut, au patin et à l’extrémité du ski). 

Largeur au patin : Il s’agit de la largeur sous la botte (en millimètres). Cette mesure est celle dont on parlera le plus souvent. Un ski d’une largeur au patin de 90 mm et moins est davantage fait pour des skieurs débutants/intermédiaires désirant avoir un plus grand contrôle en descente et préférant les pistes damées. À l’inverse, une largeur en haut de 90 mm servira aux skieurs plus expérimentés, skiant sur des terrains plus variés ou même lors des journées de neige abondante. 

Cambrure : Au centre de la spatule, il s’agit de l’espace entre le ski et le sol lorsqu’il n’y a pas de pression exercée sur celui-ci. Cette caractéristique permet une prise de carre plus agressive.

Rocker (cambrure inversée) : C’est ce qui donne entre autres au ski la forme d’une banane. Cette forme permet de faciliter la descente dans la poudreuse et donne l’impression de flotter.

Carre : Partie coupante sur le côté du ski qui permet une meilleure accroche et «coupe» la neige ou la glace au lieu de déraper. 

Flexibilité : Il existe une très grande variété de matériaux qui influencent la rigidité d’un ski. Habituellement, un débutant préfère une plus grande flexibilité, alors que les skis rigides seront adéquats à haute vitesse pour réduire les vibrations. 

Rayon : Il s’agit de la courbe réalisée par le ski lors du virage. Si vous avez tendance à faire de courts virages, allez-y avec un ski à court rayon et, à l’inverse, si vous préférez faire des virages larges, favorisez un rayon long.

Quels sont les meilleurs modèles Nordica passe-partout pour débutant?

Pour du ski tout-terrain, Laurence recommande le modèle Astral pour femmes ou Navigator pour hommes. En effet, c’est un ski plus facile à manier et plus léger par sa simple feuille de métal perforée, donc idéal pour débuter. Pour ceux désirant faire du ski sur piste exclusivement, le modèle Sentra (S2, S3, S4) est une bonne option pour débutant. 

Le modèle Santa Ana est un ski tout-terrain conçu pour les femmes plus avancées, tout comme les skis de piste Sentra (S5, S6, S7). Les hommes qui cherchent un ski tout-terrain ou freeski pourront se pencher vers la gamme des Enforcer.

Comment choisir vos bottes de ski? 

Voici quelques informations tirées du site de Nordica pour choisir la botte à votre pied.

En plus de la grandeur, il y a deux autres facteurs à prendre en considération pour vous assurer de choisir la meilleure botte pour vous: la largeur et l’indice de flex

La largeur des semelles varie d’une personne à une autre, voilà pourquoi les bottes de ski possèdent différents volumes afin de répondre aux besoins de chaque skieur. 

En utilisant et en regroupant différents types de plastique nous obtenons une variété de modèles de bottes avec des indices de flex variables pour plaire à tous les types de skieurs. Voici comment sont divisées les bottes de ski Nordica pour femmes:

  • Flex 115-95 – rigide: pour les skieuses expertes ou plus costaudes 
  • Flex 85-75 – moyen: pour les skieuses intermédiaires et/ou de grandeur moyenne
  • Flex 65-55 – souple: pour les skieuses débutantes ou plus légères

Funfact…

L’indice de flex a été inventé par Nordica en 1939!  L’indice varie aujourd’hui d’une compagnie à l’autre. C’est important d’essayer plusieurs modèles, car c’est avant tout une question de confort. 


Équipe éditoriale

À propos de Équipe éditoriale

Laissez un commentaire!