fbpx
was successfully added to your cart.

Infusions à profusion !

Par 23 novembre 2017 Recettes

L’automne, c’est bien connu, c’est le temps des foulards, des petites bottines, le temps où on ressort tranquillement notre « doudoune » et notre tuque préférée…et c’est aussi le temps où on se réchauffe le cœur avec des breuvages chauds! Quoi de plus plaisant après avoir gravit un mont en couleur ou s’être baladé en forêt que de s’offrir une tisane, un café ou un bon thé? Certains profiteront de cette période de l’année pour aller faire le plein dans leur boutique de thé en vrac préférée, mais saviez-vous que nos forêts regorgent aussi de plantes aux milles vertus que nous pouvons cueillir nous-même et infuser? Dans cet article je vous fais part de trois plantes délicieuses et faciles à trouver sur notre territoire. Écologique, frais, beaucoup moins cher et bien de chez nous! 

 

Thé du labrador : Un remède amérindien

Le thé du labrador était une plante chouchou des guérisseurs autochtones pour contrer plusieurs maux. Il était également fumé en calumet. Son utilisation était multiple et il fut également très populaire au Québec avant l’arrivée du thé noir anglais.  

Où et quand le trouver : Dans les marais, les tourbières et les forêts de conifères ou les forêts en régénération après incendie (j’ai trouvé le mien à l’érablière de mes parents dans Bellechasse) Cueillir du début juillet jusqu’à la mi-août. 

Propriétés : inflammations pulmonaires, rhume, maux de gorge et maux de tête, c’est un bon analgésique! Contre-indiqué pour les femmes enceintes 

Préparation et infusion : deux à trois feuilles, écrasez et déchirez-les avec les mains pour qu’elles puissent libérer leurs huiles. 5 min. dans l’eau bouillante. Faites préalablement sécher les feuilles au soleil sur du papier journal ou au déshydrateur. 

Comment le reconnaitre : Longues feuilles vertes effilées. Dessous en duvet beige et orangée. La plante fait des grappes de feuilles. Attention! Ne pas arracher les petites cocottes qui se trouvent tout en haut de la tige, car c’est cette cocotte qui permet à la plante de continuer à pousser! Soyez vigilants et responsables pour la cueillette, car la demande du thé du labrador est à la hausse et nous ne voulons pas causer son extinction!  

Thé des bois : La « paparmane » de vos grands-parents

Le thé des bois est une magnifique petite plante qui tapisse nos forêts. C’est de cette plante qu’était extraite autrefois l’arôme mentholé et frais dans les gommes à mâcher et les fameux bonbons roses et blancs de nos grands-parents, maintenant souvent remplacé par des arômes artificiels. 

Où et quand le trouver : Pousse à l’ombre ou à la mi- ombre dans les milieux humides. Se retrouvent généralement au pied des arbres en formant un tapis de feuilles. Cueillir jusqu’à l’hiver.  

Propriétés : Analgésique, maux de tête, rhume, grippe. Contre-indiqué pour les femmes enceintes 

Préparation et infusion : 3 à 5 minutes dans l’eau chaude bouillie. Faites préalablement sécher les feuilles au soleil sur du papier journal ou avec un déshydrateur.  

Comment le reconnaitre : Arbustes près du sol, feuilles ovales foncées et luisantes. 

 

Chaga : Le méconnu de nos forêts! 

Le chaga, contrairement à ses consœurs à feuille, est un champignon qui pousse sur les bouleaux. Il est considéré comme un « super aliment » d’où il tient son surnom, le diamant de la forêt. Ce qui est fabuleux, c’est que la cueillette du chaga permet et assure la survie de l’arbre sur lequel il se trouve car le chaga est nuisible pour nos bouleaux.  

Où et quand le trouver : Sur les bouleaux. Cueillir à n’importe quel moment de l’année, certains recommandent même la cueillette en hiver. Attendre que le chaga atteigne la taille d’un pamplemousse et laisser la moitié de l’excroissance sur l’arbre. Casser à l’aide d’un couteau de poche bien aiguisé.  

Propriétés : Difficile de n’en nommer que quelques-unes! Le chaga est un aliment très riche en antioxydants, figure parmi les plus riches en nutriments au monde, excellente source de vitamine B, ralentit le vieillissement, a des propriétés anti cancérogènes, contribue à la santé des glandes surrénales et au système digestif…Aie-je besoin d’en mentionner d’autres? Et d’autant plus, il remplace super bien le café! Je n’ai rien trouvé comme contre-indications, mais svp si vous êtes enceintes, renseignez-vous auprès d’un spécialiste de la santé. 

Préparation et infusion : Faire bouillir quelques morceaux pendant 5 à 10 minutes. Vous pouvez rajouter des épices ou du sirop d’érable pour lui ajouter une saveur intéressante! (Dans un prochain article, je vous partagerai ma recette de chaga-chai-latté…Un vrai délice en ce mois de novembre!) 

Comment le reconnaitre : Il a une forme généralement conique très foncée dans les tons de bruns et de noir. Il forme une masse très compacte et est généralement à la hauteur des yeux ou un peu plus haut.  

 

Voilà. J’espère que ceci vous donnera envie de goûter aux trésors bien gardés de nos forêts et que ceci vous réchauffera le cœur tout au long de l’automne et de l’hiver! Je vous rappelle de cueillir les plantes de façon respectueuse et responsable afin de ne pas nuire aux milieux dans lesquels elles se trouvent. Vous pouvez vous renseigner davantage à ce niveau auprès d’un spécialiste au besoin. Je vous lève ma tasse, santé à tous et bonne cueillette!  

 


 

Par Ève

 

reviseure

 

Eve Cote

À propos de Eve Cote

Laissez un commentaire!