fbpx
was successfully added to your cart.

En Fran’Glais Siyouplait !

Par 17 avril 2017 Outaouais

Avant même de déménager en Outaouais, la « pas pentoute bilingue » en moi savait que des changements allaient s’imposer à mon arrivée. Je n’ai jamais habité dans une ville où il y avait beaucoup d’anglophones. J’en croisais 1 ou 2 par été et je leur parlais en français en me disant que je participais à leur immersion culturelle. Ouin…Plate de même ! Et fallait pas me parler d’écouter la télé en anglais pour apprendre, je me disais « non mais, s’tu plate écouter un film pis rien comprendre! ». Donc, vous comprenez que ma logique était pas ben ben logique.

Bref. Tout ça pour dire que, quand tu habites en Outaouais, la logique c’est de parler ta langue première et de faire un effort dans l’autre!

Tous les jours.

Et c’est parfait comme ça !

Pour ceux qui ne sont jamais venus dans le coin, sachez que Gatineau et Ottawa sont comme Québec et Lévis, mais en plus proche. Oui oui, ça se peut ! Donc on a le meilleur des deux mondes, dans les deux langues.
Un peu comme tout le monde au début, ce qui me bloquait le plus (et encore un peu aujourd’hui j’avoue), c’est la gêne ! Gênée de dire des phrases qui n’ont pas de bon sens et de mal prononcer des mots avec mon « pas d’accent pentoute ».  Quand je suis arrivée avec toute la motivation du monde, je me suis dit que j’étais ici pour apprendre, pour m’adapter et pour m’intégrer. By the way, je savais bien que ça me ferait pas de tort de rendre mon anglais a little bit better. C’était la fin du « Yes yes thank you beaucoup ! »

Sans blague, je trouve ça beau, le fran’glais !

Je trouve ça beau de voir les anglophones casser leur français avec un bel accent. Parfois, ils sont timides et, pourtant, je trouve ça si charmant de voir tout le monde faire des efforts d’un côté et de l’autre.

Je trouve ça l’fun d’aller à Ottawa, casser mon anglais et de voir que la serveuse me dit timidement qu’elle peut dire quelques mots en français pour me servir.

Je trouve ça l’fun d’avoir une conversation en français avec quelqu’un qui me répond en anglais, pis que les deux on se comprenne !

Je trouve ça l’fun (et un peu gênant mais coudonc!) d’avoir à faire des mimes parfois pour me faire comprendre haha !

Faut savoir rire de soi dans la vie! Ça donne lieu a de belles rencontres et, chaque fois, je suis contente d’avoir pilé sur mon orgueil et d’avoir essayé.

C’est aussi comme ça que je suis devenue meilleure. Not bilingual encore, mais meilleure. Tsé j’ai pas trop à me plaindre, moi j’aime ça faire rire le monde dans la vie et, mon anglais, bah… il fait rire le monde ! Je me dis que tout le monde y gagne !

Si vous passez dans le coin, vous verrez que c’est commun d’utiliser les deux langues dans la même conversation, vous allez remarquer que des fois les gens pensent dans une langue différente qu’ils parlent. Ici le français et l’anglais font un tout et c’est pour ça que l’Outaouais, c’est pas comme partout.

Sur ces belles paroles, je vous dis see you plus tard ! Who knows, maybe que la prochaine fois je vais vous write ça in english au complet ! 😉

 



Par Anabelle

 reviseuremaj

Anabelle Pallagrossi

À propos de Anabelle Pallagrossi

2 Commentaires

  • Avatar Andrée dit :

    En arrivant à Gatineau, j’ai aussi été bien surprise de la fusion entre les deux. Mon expression préférée, interdite dans ma classe cela dit, c’est «c’est trop laugh». Ça ne fonctionne grammaticalement ni en français ni en anglais, mais «I guess que c’est laugh!»

  • Avatar Sandro dit :

    Je suis arrivé en Outaouais en novembre 2016 et je me suis installé à Plaisance. En février 2017 j’ai acheté un petit commerce à Montebello, Le Fin Gourmand Café et Épicerie Fine. Laissé moi vous dire que dans la Petite Nation sur le bord de la rivière des Outaouais, je suis tombé directement dans le franglicisme. La rivière est a cheval sur la frontière Québec Ontario. La ville étant très touristique amène beaucoup de gens des États-Unis ce qui me fais vivre intensément ce que Anabelle à décrit.
    Et à l’instar de de sa dernière phrase: ”Come to see me dans boutique and take un bon café, you will not le regretter.”

Laissez un commentaire!