9 sports d’hiver que tu peux pratiquer à seulement (!!!!) 5 minutes de chez toi au Nunavik

Je me souviens que quand j’étais petite, mes parents m’amenaient au moins une fois par année aux Glissades de Saint-Jean-de-Matha.  Après 1h30 de route, habillée comme un ours, j’adorais dévaler les pentes enneigées sur mon tube!  Quel plaisir, j’ai eu de constater qu’ici, je n’avais qu’à prendre un tube dans le container derrière chez moi pour aller dévaler la montagne derrière ma maison!  En plus, ici, en autant que tu as du matériel de plein air avec toi, la grande majorité des activités sont presque gratuites.  

1 – Glissade sur tubes, ski et planche à neige

Envie d’aller glisser un samedi?  N’importe quelle montagne du coin peut être un lieu idéal!  Il commence à neiger dès le mois d’octobre et il y a encore de la neige facilement jusqu’à la fin-avril, donc la saison est très longue.  Il n’y a pas de remonte-pente, mais habituellement les gens de la communauté remontent les enfants en skidoo!

2 – Ski de fond

Les baies forment un endroit absolument fantastique pour le ski de fond avec des kilomètres à parcourir.  À Salluit, on peut se rendre jusqu’aux Uviluk de cette manière, un endroit où il est possible d’aller sous la couche de glace pour aller cueillir des moules, à condition de respecter les marées.  On peut aussi se rendre jusqu’au détroit d’Hudson et apercevoir l’océan.  Il est également possible d’aller hors du village pour un terrain un peu plus accidenté, mais il est aussi possible de suivre les pistes de skidoo pour une randonnée de ski plus légère.

3 – Randonnée pédestre

La marche est le sport par excellence.  Il y a de nombreuses randonnées à faire autour de Salluit!  De toute manière, ici, c’est la toundra et il n’y a donc pas d’arbres…donc pas de sentiers.  N’importe quelle montagne peut faire une super montée!

4 – Patin

Les communautés possèdent presque toutes des patinoires intérieures ou extérieures pour aller patiner.  Toutefois, des endroits magnifiques, tels que les rivières peuvent également être utilisées!

5 – Kite-Surfing

J’ai eu la chance d’essayer pour la première fois le kite-surfing à Salluit.  Si je ne me trompe pas, plusieurs communautés possèdent leur propre matériel et des guides viennent une fois par année pour former les jeunes à ce sport.  Ce n’est pas le vent, ni l’espace qui manque, cela donne vraiment des moments à couper le souffle.

6 – Chasse et Pêche

Le Nunavik, c’est aussi le territoire traditionnel des Inuits.  Ils y sont les spécialistes de la chasse et de la pêche.  Pour pratiquer ces sports ici, il faut avoir un permis de base et un deuxième permis qui peut être offert ou non par le Northern Village, soit l’équivalent de la municipalité.

Selon la convention de la Baie-James, la pratique de la chasse et de la pêche est régie par le principe des catégories de zones, soit les catégories 1, 2 et 3.  Donc, dans certaines zones, les communautés inuites ont le droit exclusif de chasse et pêche.  Un principe dont le respect est extrêmement important.  Il est donc primordial de s’informer sur le sujet.

De plus, en fonction de mon expérience, la pratique de ces sports est d’autant plus enrichissante lorsqu’elle est exercée avec quelqu’un de la communauté où vous habiter.  Être invité, même pour seulement observer, est un très grand privilège auquel peu de personnes de l’extérieur ont accès.

7 – Le Skidoo et le quatre-roues

Le skidoo et le quatre-roues font partie des principaux moyens de transport au Nunavik, mais également d’excellents moyens d’aller visiter le magnifique et immense territoire autour des villages.

8 – Hockey

Le hockey, c’est une grande passion ici aussi! On peut pratiquer à l’aréna, mais également dans toutes les rues du village à n’importe quelle heure du jour et souvent tard en soirée!  La neige devient tellement dure en raison du vent, qu’elle forme une véritable surface solide où il est possible de patiner avec ses patins!  J’ai même vu des enfants venir à l’école de cette manière!

9 – Le Fat Bike

Je n’ai vu encore personne à Salluit pratiquer ce sport, mais j’ai entendu dire que c’était fait à Puvirnituq ; une autre belle manière de faire du sport dans les grands froids!

Attention!  Au nord, il faut prendre des précautions!

Dans le Grand Nord, Dame Nature est absolument la reine et il faut absolument la respecter!  Je le sais, ce que j’écris est un peu intense, mais infiniment vrai au Nunavik.  L’Arctique comporte un climat passionnément imprévisible.  Selon moi seulement les populations locales connaissent en profondeur leur territoire et la façon de survivre dans cet environnement extrême.  C’est d’ailleurs la raison pourquoi l’armée canadienne vient faire former ses soldats par les Ranger Inuits.

Les animaux parfois dangereux

Bœufs musqués, caribous, renards, la faune du Nunavik est extraordinaire!  C’est possible de voir tous ces animaux ici, mais c’est également possible de croiser… des ours polaires!  À Salluit, nous en avons peu, mais c’est possible d’en croiser en visitant d’autres villages. Normalement, en parlant et en faisant du bruit, tout se passe très bien et les animaux ne s’approchent pas.

Le froid

Ici, le froid peut être brutal, particulièrement au mois de janvier et février, où il peut faire en bas de -50 degrés.  Mon record personnel est -57!  On dit souvent qu’il faut bien s’habiller pour profiter vraiment de l’hiver, mais ici, c’est vraiment important.  À cette période de l’année, les pantalons de neige sont de mise pour n’importe quel déplacement dehors, que soit pour aller à la Coop du village ou pour aller à l’école.  Il faut absolument un manteau fait pour les grands froids ou un parka, un manteau traditionnel fait par les Inuits, pour faire face à la température.  Sur le «land», il fait souvent encore plus froid que dans le village, il faut donc être extrêmement bien habillés pour la pratique du sport durant cette période de l’année.  Heureusement, le corps tend à s’habituer à ces grands froids, l’autre fois à – 30, j’avais presque l’impression que ça sentait le printemps!

Les blizzards

Je n’insisterai jamais assez sur l’idée que la température est extrêmement imprévisible dans le nord.  Je ne compte plus les vols qui ont été annulés en raison du vent, du brouillard, d’un bris mécanique causé par le froid, d’un blizzard, durant la dernière année, que j’ai passée à voyager dans les différentes communautés du Nunavik.  D’ailleurs, je viens de passer 3 jours clouée à l’intérieur de ma maison en raison d’un blizzard, alors que la veille de ma date de départ pour Montréal, le ciel était bleu clair et sans nuages!  Bref, avant d’aller dehors, il faut regarder sur le site d’Environnement Canada, afin de voir quelle est la situation. Et, si le vent commence à se lever, en même temps qu’un voile de neige se dépose autour de toi et que tu te doutes d’un blizzard à venir, il faut revenir.  J’ai déjà marché jusqu’à l’Île devant le village d’Inukjuak et un voile épais de neige s’est soulevé soudainement.  Pendant 30 minutes, j’ai essayé de retourner vers le village dans le blanc le plus total.  C’était assez épeurant!

Bref, il faut aller dehors au Nunavik!  Le paysage est époustouflant !!  C’est un vrai bijou national et un terrain de jeux quasi infini pour les sports d’hiver!  Il faut seulement prendre quelques précautions. ?

 

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *